mercredi 18 janvier 2017

Who's the Mystery Boy ?




Coucou, c'est moi ! C'est Michael ! Je vous ai bien eu 😍


⭐⭐🌞🌝🔸🔸🔸🔹🔶🔶🔶🔶🔶🔶🔶🌜🔷🌛🔶🔶🔶🔶🔶🔶🔶🔹🔸🔸🔸🌝🌞⭐⭐


La surexposition a cet avantage qu'elle éblouit. Et elle éblouit à tel point, que le sujet lui-même finit par disparaître, pour laisser place à quelque chose qui ne lui appartient plus, l'icônerie de masse. Il s'en est tellement dit à son propos, qu'il est difficile et certainement pas de notre ressort de juger à la hâte. Je défie quiconque qui aurait été élevé comme un chien de cirque par un père tyrannique, et d'être ensuite pris sous l'aile -et surtout la cuisse de Diana Ross-, de lui jeter la première pierre. Laissons les protagonistes se débrouiller devant la justice divine, eux seuls savent... En attendant moi, j'écoute avec autant de plaisir certains Jacksons 5 et d'autres de sa carrière solo, n'en déplaise aux grincheux.