lundi 27 avril 2015

Impossible n'est pas Bellemare



Faites entrer l'accusé, Crimes, Chroniques criminelles, Les enquêtes impossibles moi, c'est mon dada. Pas que j'ai une attirance morbide quelconque à me délecter de meurtres en tous genres, mais instantanément tous mes sens se mettent en alerte. Comme Elvis je mène l'enquête. La position du corps, sa rigidité, les projections de sang, les empreintes de pas, de pneus, de dents, palmaires, la moindre fibre ou le moindre poil rien ne m'échappe. Ensuite je me renseigne. L'entourage. Qui pouvait donc en vouloir à cette pauvre victime. Tout y passe. La famille les amis les collègues de travail les voisins... un profil se dessine. A partir de là, se posent les véritable questions du comment et du pourquoi en arrive-t-on à tuer quelqu'un pour de l'argent, par jalousie ou tout simplement pour ressentir un sentiment de puissance narcissique et vengeresse envers la société, car voyez vous, si les assassins font parfois preuve d'une imagination débordante, les motifs eux sont toujours les mêmes.


C'est là, dans les tréfonds les plus sombres de l'âme humaine que se cache la vérité, la raison, la logique de l'assassin. Et c'est avec une délectation non simulée que notre unique et incontournable figure du petit écran le Grand Pierre Bellemare ne cesse de nous répéter avec malice et philosophie en conjuguant littérature, cinéma et humour tous les jours consécutivement sur RTL9 et NT1 ces récits tristement classés dans la rubrique des faits divers. 


Si la liberté conditionnelle existe aussi aux Etats-Unis, sachez qu'à contrario de la France qui utilise souvent un "forfait pénitencier", la peine requise est calculée (en dehors de l'acharnement et du caractère odieux du meurtre) en fonction du nombre des victimes. Après avoir causé la mort de 87 personnes en incendiant une boite de nuit à New York le 25 Mars 1990, le coupable a écopé de 25 ans par chef d'accusation, ce qui fait 4350 années à tirer derrière les barreaux, tout comme pour cette veuve noire qui empoisonnait ses maris (9 au total) après avoir pris soin de leur faire contracter des polices d'assurances bien conséquentes.


Pour ceux qui veulent se faire les dents, je vous informe que ce soir sur NRJ12, Stéphane Bourgoin sera l'invité de Morandini dans un spécial Crimes. Morandini n'est pas le meilleur narrateur en la matière il met des points entre chaque mots et ses affaires n'aboutissent pas toujours c'est assez frustrant et pénible, mais Stéphane Bougoin est (entre autre), un grand spécialiste en criminologie et a fait considérablement avancer la section profilage autour des tueurs en séries. J'ai une profonde admiration pour lui. En attendant, prenez soin de vous and stayin' alive !


(Merci pour les gifs Meme at Work ;p)